Skip to content

La cryothérapie

La cryothérapie corps entier (CCE) a de nombreux effets bénéfiques, notamment dans la diminution des douleurs et des mécanismes inflammatoires.

L’efficacité de la CCE, résulte du choc thermique qui engendre de nombreuses réactions physiologiques. 

DOMAINES D’ ACTION

2. SPORT / REEDUCATION 

  • Pourquoi la CEE est intéressante pour la récupération du sportif ?

    La Stimulation du Système Nerveux Autonome Parasympathique différée entraine une diminution de la fréquence cardiaque,  et une augmentation de la variabilité cardiaque, paramètre indispensable à une bonne récupération et régénération. Des tests de variabilité cardiaque pourront vous être proposés pour mesurer l’efficacité sur votre récupération, et adapter le protocole le plus pertinent pour vous. 

    Après la vasoconstriction périphérique lors de l’exposition au froid, s’en suit une vasodilatation secondaire quelques minutes après, qui va entrainer une augmentation du débit sanguin au niveau musculaire et ainsi une meilleure oxygénation et meilleure élimination des déchets métaboliques. On a ainsi une meilleure cicatrisation des micro-lésions, et une réduction de la souffrance musculaire. 

  •  LA CCE va être très intéressante en rééducation, en post opératoire, en raison de ces effets antalgiques, anti-inflammatoires et anti-oedémateux.

2. SPORT / REEDUCATION 

  • Pourquoi la CEE est intéressante pour la récupération du sportif ?

    La Stimulation du Système Nerveux Autonome Parasympathique différée entraine une diminution de la fréquence cardiaque,  et une augmentation de la variabilité cardiaque, paramètre indispensable à une bonne récupération et régénération. Des tests de variabilité cardiaque pourront vous être proposés pour mesurer l’efficacité sur votre récupération, et adapter le protocole le plus pertinent pour vous. 

    Après la vasoconstriction périphérique lors de l’exposition au froid, s’en suit une vasodilatation secondaire quelques minutes après, qui va entrainer une augmentation du débit sanguin au niveau musculaire et ainsi une meilleure oxygénation et meilleure élimination des déchets métaboliques. On a ainsi une meilleure cicatrisation des micro-lésions, et une réduction de la souffrance musculaire. 

  •  LA CCE va être très intéressante en rééducation, en post opératoire, en raison de ces effets antalgiques, anti-inflammatoires et anti-oedémateux.

LES CONTRES INDICATIONS

Elles relèvent essentiellement de pathologies cardiovasculaires récentes et des affections sensibles au froid.


Contre indication absolues : 


    • Hypertension artérielle non contrôlée
    • Infarctus du myocarde de moins de 6 mois
    • Insuffisance respiratoire
    • Insuffisance circulatoire
    • Angine de poitrine
    • Pacemaker
    • Artériopathie de stade 3 ou 4
    • Thrombose veineuse profonde
    • Infection respiratoire aiguë
    • Colique néphrétique
    • Anémie profonde
    • Allergie au froid
    • Cryoglobulinémie
    • Infection cutanée aiguë bactérienne ou virale
    • Infection profonde aiguë
    • Prise d’alcool ou de drogues

  • Contre indication relative :


    • Trouble du rythme cardique
    • Insuffisance valvulaire
    • Rétrécissement valvulaire
    • Artériopathie stade 1 et 2
    • Cardiopathie ischémique
    • Syndrome de Raynaud
    • Polyneuropathies
    • Grossesse > 4 mois
    • Claustrophobie

Contre indication absolues : 


    • Hypertension artérielle non contrôlée
    • Infarctus du myocarde de moins de 6 mois
    • Insuffisance respiratoire
    • Insuffisance circulatoire
    • Angine de poitrine
    • Pacemaker
    • Artériopathie de stade 3 ou 4
    • Thrombose veineuse profonde
    • Infection respiratoire aiguë
    • Colique néphrétique
    • Anémie profonde
    • Allergie au froid
    • Cryoglobulinémie
    • Infection cutanée aiguë bactérienne ou virale
    • Infection profonde aiguë
    • Prise d’alcool ou de drogues

  • Contre indication relative :


    • Trouble du rythme cardique
    • Insuffisance valvulaire
    • Rétrécissement valvulaire
    • Artériopathie stade 1 et 2
    • Cardiopathie ischémique
    • Syndrome de Raynaud
    • Polyneuropathies
    • Grossesse > 4 mois
    • Claustrophobie

Consignes avant la séance : 

• Pas d’activité sportive une demi-heure avant la séance (peau sèche)
• Pas de douche ou de bain une demi-heure avant la séance (peau sèche)
• Pas de douche ou de bain une demi-heure avant la séance (peau sèche)
• Enlever tout éléments métalliques (piercing, chaîne, soutien-gorge) avant la séance
•  Changer tout vêtements humides avant la séance (en particulier chaussettes, caleçon, T-shirt)
• Enlever les lentilles de contact avant la séance
• Détecter toute plaie cutanée récent

Après une séance de CCE :

– activité sportive possible 30 min après la séance
– douche ou de bain possible : 20min après la séance
– possibilité d’enchainer sur parcours récupération inspiré de l’INSEP

En savoir plus sur la cryothérapie sur ce lien